Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  Cymralle le Sam 9 Fév 2008 - 0:01

Vous avez décidé de lire Jane Austen, mais :
- vous savez pas trop encore si ça vous intéresse
OU
- vous avez de sérieux préjugés genre "c'est gnan-gnan".

Ce post est alors pour vous ! Voici quelques conseils/idées pour aborder Jane Austen et ne pas se laisser avoir par le vernis, ni les défauts de traduction, afin de, peut-être, réviser votre jugement.

- Le premier piège : est de ne pas tomber dans une lecture au 1er degré. Les caricatures et les phrases délibérément ironiques (absurdes mêmes) sont tellement présentes que je me demande comment c'est possible, mais c'est un fait : il y a des gens qui ont été capables de lire Jane Austen en prenant TOUT pour une histoire au 1er degré. Les personnages caricaturaux devaient leur sembler juste ridicules et gentillets, par exemple Mr Collins a du être pris, au sein de l'intrigue, pour un simple obstacle rigolo et hop, on oublie ce qu'il dénonce malgré lui dans son personnage (notamment la dénonciation des préceptes ridicules et sermons "anti-femmes").

L'ironie a du être perçue comme fort peu moqueuse. Et l'intrigue principale étant souvent une histoire de mariage, bon ben vas-y que c'est dans l'sac que c'est une histoire d'amûûûr et ça s'arrête là. Alors forcément, vu comme ça, pfffiou là là, ça manque de sadisme et de ténébreuuusement torturaaaant les romans d'Austen, hein Charlotte (Brontë) ? Et en plus, "y'a même des fois où l'auteur dit qu'il se passe pas grand'chose dans leur vie, pfff, c'naze ça".

>> Je pense que vous ne tomberez pas dans le panneau et verrez des phrases ironiques évidentes, notamment lorsqu'elles sont énoncées par les personnages donnés pour ridicules.


Assister à une cérémonie de mariage et avoir pour commentaire qu'il y a un furieux manque de satin et de dentelles, n'est évidemment pas qu'une phrase censée faire passer celle qui le dit pour un personnage ridicule.
C'est aussi une critique (je pense) de l'époque et de ses mœurs. A première vue cela semble une phrase emplie de prout-prout froufrou. Pourtant cela dénonce le froufrou, en effet la personne énonçant la phrase est donnée pour ridicule, son propos est donc par là-même ridiculisé ; ainsi que toutes les personnes étalant leurs richesses à l'occasion d'un mariage par la profusion de satin et de dentelles et donnant par là l'idée qu'un bon mariage s'évaluerait non à son propre contenu symbolique ou humain mais à la quantité de dentelles mise en jeu... vous voyez l'ironie ? C'est limite dire aujourd'hui qu'un mariage est raté parce que vu le statut social des protagonistes, y'a pas assez de litres de champagne.

Autre exemple : La 1ère phrase d'Orgueil et Préjugés ne peut sonner que comme du second degré vu qu'elle est absurde : It is a truth universally acknowledged, that a single man in possession of a good fortune, must be in want of a wife. Ce qui donne vite et grossièrement traduit : “c’est une vérité universellement reconnue, qu’un célibataire en possession d’une bonne fortune, doit vouloir une femme”. Et si ce n'est toujours pas clair : « on sait tous qu’un célibataire pété de thunes VEUT se marier ».

Cette phrase devient par là une critique de ceux qui l'énoncent ou la pensent. Enfin, quand Mr Collins veut absolument épouser Elizabeth (puisque sa sœur aînée n'est plus libre...) et se ridiculise complètement en prenant ses "non je ne veux pas de vous" pour des "oui" parce qu'on sait tous que les jeunes filles aiment chipoter et se faire désirer, comment peut-on juste prendre ça pour "oh c'est un perso bête alors il parle bêtement." et non un furieux clin d'œil aux romans et autres personnages aimant à se laisser désirer et ne disant pas clairement les choses, bref, une critique de la coquetterie ?

C'est très amusant d'ailleurs de constater que Jane Austen aime à critiquer une chose et son contraire ! Au sein toujours du même roman, Jane se moque donc de ses personnes qui ont tendance à dire "non" pour oui dans les romans au moment d'une demande en mariage, alors que dans la réalité l'affaire est assez grave pour qu'on se passe de coquetterie et doive mesurer ses mots (un mariage est un engagement assez important pour qu'on ne risque pas le rateau en balançant un non coquet). De même, elle fait dire à Charlotte qu'une femme doit clairement montrer ses sentiments à l'homme qu'elle convoite, voire un peu plus si elle veut être sûre de bien se faire comprendre, ce propos est par là rendu légèrement ridicule...(notamment par l'intervention de Lizzie, pourtant il sera rendu vrai ensuite lorsque Bingley abandonnera Jane pensant qu'elle ne l'aime pas). Pour Charlotte, une femme doit donc fausser ce qu'elle ressent et jouer la caricature de théâtre afin de ne pas passer à côté du mariage.
>> C'est ridicule de dire non pour oui, mais c'est ridicule de crier OUIIII, et c'est inutile de ne pas être assez démonstrative de ses sentiments bref... qu'est-ce qui n'est pas ridicule et quelle attitude adopter ?

Enfin, quelle ironie dans l'ironie que de voir à demi-mot énoncée l'idée qu'un mariage est une chose trop sérieuse pour qu'on se risque à rater une occasion en disant non, et découvrir que l'héroïne du roman finit par épouser l'homme à qui elle a dit d'abord le plus furieux des non... à n'en pas douter, Jane Austen aime jouer avec ses personnages et son propos.


- Second piège : la seconde ironie : Bon alors là, pour être honnête, je sais pas si c'est un vrai piège. Je vais arrêter les "je pense" et "je trouve" car ça prend de la place, sachez juste que c'est ce que je ressens, à prendre avec des pincettes donc. On l'a dit, l'histoire comprend son intrigue + personnages (dont des ridicules qui permettent ainsi des critiques indirectes) + des phrases ironiques lorsqu'il s'agit de décrire quelque chose. C'est là le 2nd piège à mes yeux. Le roman est écrit par un narrateur extérieur à l'histoire. Cependant ce dernier rentre souvent dans l'esprit de ses personnages lorsqu'il pour dire ce qu'ils pensent etc. On pourrait penser, puisque le narrateur est extérieur, qu'en dehors des phrases absurdes qui dénoncent ainsi clairement la société en jeu, le reste est plus "neutre". Tant dans l'intrigue que dans les commentaires du narrateur, et que parfois il dit ce qu'il pense explicitement et Jane Austen derrière lui. Genre quand le narrateur dit que ça fait du bien de se poser devant un bon feu (exemple faux), on pourrait se dire "c'est ce que pense Austen". Je n'ai pas la réponse. Cependant, je me gourre peut-être, mais je ne pense pas que ça soit ça.

Je me demande souvent où s'arrête l'ironie dans Jane Austen, et il est des romans où je ne la vois jamais s'arrêter, où TOUT me semble dénoncer quelque chose (Emma). On pourrait vouloir se référer aux personnages "héros" qu'on pourrait croire mis en valeur, et entendre la vérité dans leur bouche, puisque ce sont les héros... mais bon sang, grattons le vernis ! Dans Jane Austen, tout le monde a des défauts. Même les personnages qui s'opposent aux caricatures-ridicules, sont un poil ridiculisés par Austen. Si on se laisse emporter, on trouve Lizzie Bennet géniale de bout en bout, mais pourtant elle se laisse aveugler par des préjugés comme une première venue et comme celui contre qui elle s'énerve. On trouve Mr Knightley super sage, intelligent, alors lui c'est le summun, et pourtant est-ce qu'il ne s'énerve pas en grande partie et se gourre, juste parce qu'il est... jaloux ? Alors, puisque sont type de personnage aussi est critiqué, lorsqu'il énonce des vérités, Austen ne le ridiculise-t-elle pas un peu ? Lorsqu'il prône la conduite en bonne société, ne déplore-t-elle pas un peu ce carcan d'hypocrisie loin de le prôner ? Je me le demande.


Bref, tout le monde se fait avoir dans Jane Austen, les "bons", les "mauvais". Et à bien y regarder, est-ce qu'on s'identifie vraiment, est-ce qu'on aimerait vraiment être Ellinor ou Marianne ? L'une qui mourrait probablement de plusieurs ulcères à force d'être brave, bien élevée, et de tout garder, et l'autre qui s'extasie devant des arbres morts tellement elle est portée par son romantisme au point de s'emballer comme un rien ? Nan, franchement ? Je vais me faire des ennemis, je sais combien de personnes ont pu lire Raison et Sentiments en se reconnaissant ou en admirant les personnages... mais je trouve qu'à relecture et grattage, on se rend compte soudain que rien n'est si blanc... Comment peut-on encore dire alors que ces romans c'est du prout-prout mariage ? ça me dépasse.

Probablement parce qu'on lit tout de but en blanc, en gobant tout. Les méchants sont juste bêtes et méchants, pourtant Lady Catherine bon sang mais c'est la grande aristocrate qu'on sur-respecte alors qu'elle-même se conduit le plus grossièrement du monde. Si, si, la façon dont elle exige de savoir de quoi parlent telles personnes, dont elle coupe la parole, dont elle s'impose et juge tout d'un bloc, à cette époque déjà, c'est de la grossierté en plus que de la bêtise. Alors dans la bouche d'une grande lady, ça en fout une couche sur le dos de l'aristocratie. J'en dis encore trop peu, Jane Austen c'est tout ça. Et maintenant dans l'intrigue même, par exemple le comportement de Miss Bingley, qui n'a pas de personnalité devant Mr Darcy faisant tout pour le satisfaire... ça ne vous rappelle peut-être rien mais c'est le contenu des sermons d'un réverrend dont je n'ai plus le nom, qu'on lisait aux jeunes filles je crois bien, pour leur expliquer comment se comporter avec son mari et bien vivre en couple. En mettant ça en oeuvre par une personnage ridicule et qui échoue, à votre avis, elle dit quoi la dame Austen Wink ... ? Bref... ne vous faites pas avoir et pensez-y à deux fois... Jane Austen a l'air de descendre en flêche certains aspects de sa société plus qu'elle n'en fait l'éloge comme on a pu le croire. A l'inverse d'une volonté prout-prout frou-frou. Cela me tue quand des "fans" brode et encadre des citatins de ses romans en les prenant pour du 1er degré. Imaginez qu'on fasse ça avec Terry Pratchett ?? Very Happy

-Troisième piège : qui ne nous concerne que nous : les traductions. Je vous conseille de lire en Anglais si vous le pouvez.Pourquoi ? Certes parce que c’est toujours la meilleure façon de savoir ce qu’un auteur raconte, mais ensuite parce que la pauvre Jane Austen a souffert de trop nombreux traducteurs un peu tordus. Je SAIS qu’elle écrit dans un anglais du XIXe siècle qui n’est pas « moderne », mais il est cependant très fluide, coulant et relativement moderne en fait. Il y a bien des tournures à l’ancienne mais en rien comparables à nos tournures vieillottes et prout-prout balais dans le cul que j’ai pu lire pour la traduire ! Je ne déconne pas : on dirait que sous prétexte que ce n’est pas de l’anglais moderne, il faut rendre cette équivalence en anglais et mettre donc une espèce de français démodé mais qui casse tout l’humour de l’auteur, parce que :
- tellement tordu qu’il faut remettre les mots dans l’ordre avant de parfaitement comprendre, du coup ça ralentit gravement l’effet comique (voire, ça le masque)
- tellement proutprout bongenre que ça empêche d’apprécier et de ce dire que derrière, l’idée est drôle. La tournure est tellement naze qu’on la déplore ; on reconnaît l’humour derrière mais ça compte à 50% chacun. Du coup c’est drôle à moitié, et naze de l’autre moitié. Super hein ?

Bref tout cela : le style démodé pour faire genre "c'est ancien et un peu snob comme parler" + le 2nd degré pas percu + les intrigues autour d'histoires d'amour, ont créé un tas de préjugés négatifs autour de cette auteur. On ne gratte pas le vernis et on lui préfère des trucs très crûs qui disent clairement que les gonzesses ça rox, que la société caca etc. Pourtant c'est presque plus fort ce qu'a fait Austen, elle était lu par tout le monde, distillant sa critique dans un tel vernis qu'elle devait en rire pas mal elle-même. Le choix même de romans d'amour (comme des femmes en écrivaient à l'époque un peu, très classés "cucul-gonzesses") et d'intrigue avec des enlèvements et cie, c'est tellement gros... c'est aussi un poil de critique que de choisir de raconter ça. J'aurais plein de choses à ajouter mais pffiou, ça deviendrait trop long.

J'espère que j'ai exprimé l'essentiel en tout cas pour ne pas se laisser avoir par des préjugés. Je me demande même si Austen ne s'éclatait pas à reprendre les "shémas du genre", avec les tits amoureux, les tits "oh ma chère machin" etc et tant de clichés (les enlèvements) pour en fait faire une critique de la société toute entière et malmener ses personnages pris dans l'absurde de cette époque ! Qu'est-ce qu'on s'en fout franchement de si Machine épousera Truc ? Allez, c'est juste pour finir la lecture sur une note d'euphorie et pour valoriser toutes les interrogations d'avant. Quant à la description très justes des jeunes émois amoureux, je pense avoir décrit assez l'aspect exagéré et caricatural/exagéré des oeuvres pour qu'on oublie le "réalisme". Il est là dans certaines choses, certes, dans els réflexions des personnages, mais n'oublions pas ce qui se brode à ce dernier... Smile

Bonne et excellente lecture !!


Dernière édition par Cymralle le Lun 1 Sep 2008 - 20:18, édité 1 fois

Cymralle
Tiny Lady

Messages : 486
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 32
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://austenregency.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  thillo le Sam 9 Fév 2008 - 1:54

Eh bien ma foi, y a plus qu'à s'y mettre si je comprend bien, au moins on est prévenu de tous les prout prout qui s'y trouvent! tongue

thillo
Artiste sur terres et mers

Messages : 152
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 39
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  Cymralle le Sam 9 Fév 2008 - 11:59

Yep !

Bon honnêtement, plus j'y pense, plus lorsque je cherche à comparer Jane Austen avec un autre auteur original, plein d'ironie, à la 3e personne et à la fois dans la tête de ses personnages et traitant tout avec un recul tel que le plus absurde est vérité générale, plus je pense à Terry Pratchett. La comparaison peut sembler incongru, mais je trouve que lire Jane Austen au 1er degré reviendrait à lire Terry Pratchett au 1er degré. Je trouve qu'elle traite son histoire comme ses personnages avec une telle désinvolture et une telle critique de ce qu'elle entoure, qu'on ne peut décemment pas l'apprécier en croyant juste que Lizzy c'est une gentille et Lady Catherine une
méchante.

Et puis c'est plein de clins d'oeil, dire que Mr Bennet devait avoir un fils pour faire passer son domaine à un héritier et ensuite apprendre que malgré la courge qui lui sert de femme, ils ont pondu 5 filles... ont comprend d'un coup pourquoi tant d'essais ^^

Cymralle
Tiny Lady

Messages : 486
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 32
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://austenregency.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  thillo le Dim 10 Fév 2008 - 13:33

Mais qu'est ce que je fais ici? je ne connais pas Terry Pratchett non plus, glurp! Honte sur moi, je ne connais que les gens de la navy! Exclamation Il n'y a pas une minute à perdre, il va falloir que je mette un peu plus de voile pour rattraper la marée!

thillo
Artiste sur terres et mers

Messages : 152
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 39
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  Cymralle le Dim 10 Fév 2008 - 18:08

Terry Pratchett est un auteur de Fantasy contemporain, maître de l'absurde et du clin-d'oeil parodique. Il est notamment l'auteur de livres se déroulant dans un univers loufoque qu'il a créé : le Disque-monde. Mais il n'est pas utilde de connaître Terry Pratchett pour lire Jane Wink

Cymralle
Tiny Lady

Messages : 486
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 32
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://austenregency.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  thillo le Dim 10 Fév 2008 - 20:53

Ah, merveilleux, je vais pouvoir mettre un ou deux ris dans les huniers, plus besoin de marcher trop prestement, ouf!

thillo
Artiste sur terres et mers

Messages : 152
Date d'inscription : 07/02/2008
Age : 39
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  khaarmila le Lun 1 Sep 2008 - 17:26

Je viens d'emprunter les Oeuvres romanesques complètes à le BU de la fac! Je commence dès ce soir la lecture!

khaarmila

Messages : 24
Date d'inscription : 28/08/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://khaarmila.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  Catherine Morland le Sam 28 Mar 2009 - 21:23

je sais que ce n'est pas trop le thème du topic mais où as tu touvé les dessins, gravures que tu as mis sur cette page?
merci

Catherine Morland

Messages : 16
Date d'inscription : 27/03/2009
Age : 25
Localisation : rhones alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trucs et Astuces pour plonger dans un bain de lecture !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum